Affaires récentes

Un hôtelier français victime d’un avis dénigrant sur le site Tripadvisor.fr : l’avis retiré par son auteur belge

Les faits. Une chambre d’hôtel a été réservée par un client en provenance de Belgique, auprès d’un établissement situé à Biarritz, sur la côte basque. Toutefois, à la suite d’un mouvement social du personnel aéroportuaire en Belgique, le vol de ce client a été supprimé.

La veille de son arrivée, ce dernier a donc décidé d’annuler son séjour et a demandé le remboursement intégralde sa réservation auprès de l’hôtelier.

Le règlement de l’hôtel, accepté par le client, précisait pourtant que toute annulation devait intervenir au moins 48 heures avant le séjour. Néanmoins et afin de satisfaire le client, l’hôtelier a accepté de lui accorder un geste commercial, en lui proposant de décaler son séjour, sans frais. Le client a cependant maintenu sa demande de remboursement.

Après de nombreux échanges infructueux, l’hôtelier a finalement appliqué son règlement et refusé de rembourser le client.

Mécontent, ce dernier a alors publié, sous sa véritable identité, un avis très négatif sur le site internet www.tripadvisor.fr, pouvant relever du dénigrement.

Le contenu de l’avis. L’avis, publié sous le titre « Honteux ! » indiquait que l’hôtelier n’était capable « d’aucune empathie » avec ses clients, qu’il ne cherchait « que le profit », que l’argent était « son moteur » ou encore qu’il était « une honte à l’accueil français ! ».

C’est dans ce contexte que l’hôtelier a pris contact avec notre cabinet afin de connaître les solutions envisageables.

La solution qui a été proposée à l’hôtelier. Un courrier de mise en demeure a alors été envoyé au client belge, dont l’adresse email était connue de l’hôtelier, aux fins de suppression de son avis dénigrant.

Il lui était rappelé que la circonstance qu’il soit domicilié à l’étranger n’était pas de nature à empêcher ou entraver une action judiciaire en France.

Le résultat obtenu. A réception du courrier, le client malavisé a immédiatement supprimé son avis. Ayant obtenu satisfaction, l’hôtelier a décidé d’en rester là et de ne pas solliciter le paiement du séjour annulé.